L’aventure No Poo (1) – Le commencement

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de mes cheveux. Avec eux, c’est une grande histoire d’amour mais ça n’a pas toujours été le cas car petite, je n’avais pas le droit de les laisser pousser et les cheveux bouclés courts ça ne va pas à tout le monde !

Depuis l’adolescence, j’ai suivi les tendances capillaires : mèches, balayages, shampoings du commerce, après shampoings qui vont bien avec, masques, etc. Etant un peu feignante, ma routine c’était plutôt 2 shampoings par semaine, avec après shampoing à chaque fois et environ 3 à 4 fois par mois, un masque. Tout ça en général, adapté pour les cheveux secs/bouclés/cassants/fourchus (rayer la mention inutile ou pas). Et bien sur, mon type de cheveu c’était « racines grasses/pointes sèches » avec en prime, pleins de nœuds, tout le temps et partout (genre seulement 2 h après les avoir lavés). Et un jour …

Le commencement du No Poo

Le changement ? Un jour, je dirais il y a environ 2 ans, je suis tombé sur l’article d’Antigone, avec un titre très racoleur accrocheur « Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux ». Alors moi feignante comme je suis, forcément, ça m’a interpellé ! Une solution pour ne plus galérer 2 fois par semaine à se laver les cheveux, les avoir mouiller, y passer du temps ?? Et en prime les avoir beaux et propres ? Moi je dis oui !! Et puis ça tombait bien, je commençais tout juste à bien entamer ma démarche écolo/réduction de déchets/économies/…

Bon du coup, elle a pas eu trop de mal à me convaincre, j’étais déjà au courant que les produits « cracra » tant pis pour ceux qui n’aiment pas ce terme étaient cracra (pour l’environnement, pour ma santé, pour mon porte-monnaie et puis bah pour mes cheveux), photos à l’appui.

Etape n° 1 : Espacer ses shampoings

Alors voilà, j’ai commencé à suivre les étapes décrites par Antigone, et en premier, par espacer mes shampoings. Je suis donc passé tranquillement (je dirais qu’il m’a fallu au moins 4 à 6 mois) de 2 shampoings par semaine à 1 seul. C’est une étape qui n’est pas toujours facile car avant mes cheveux regraissaient au bout du 3ème jour en moyenne et je les lavais le 4ème. Pour espacer, j’ai donc procédé à un jour de plus au départ, puis au bout de quelques temps 1 jour encore de plus, etc. Sauf que voilà, au début et bien mes cheveux regraissent toujours le 3ème jour, je les avais donc gras un jour de plus qu’avant. Pas toujours facile à accepter au quotidien !

Et puis, petit à petit, les cheveux s’habituent. Jusqu’en septembre 2015, sur 7 jours, on va dire qu’ils étaient très très propres 2 à 3 jours, puis 1 jour où ils étaient encore bien, 2 jour moyens et 1 à 2 jours très bof bof (mais là, j’ai des petites astuces !). Maintenant j’ai encore évolué mais ça sera pour un prochain article !

Car oui, plus vous vous lavez les cheveux et plus ils produisent du sébum ! C’est mécanique car le sébum est la défense naturelle des cheveux, il sert à les protéger. Plus ils sont agressés (par tous les produits que nous utilisons et par notre environnement) et plus il y a de sébum. Donc forcément, plus nous les lavons, plus ils sont gras, et inversement. Sauf que l’effet n’est pas immédiat, il faut que les cheveux s’habituent au changement.

Etape n°1 bis : changer de shampoing

Durant cette même période, j’ai aussi troqué mon shampoing cracra par un shampoing moins cracra de la marque Lush tout du moins ce que je pensais à l’époque, car au final, pas si propre que ça, solide et sans déchet en plus ! Cela a permis à mes cheveux de se déshabituer tranquillement à toute la troupe des silicones/sulfates et compagnie. Bon en faite pas totalement puisque j’ai appris plus tard que ce shampoing comprenait toujours des sulfates, ba oui, personne n’est parfait et c’est en faisant que l’on apprend !

J’ai eu plutôt de la chance de ce côté là car j’ai tout de suite trouvé un shampoing qui me correspondait. Je n’ai pas eu de problème particulier avec mes cheveux et je n’ai pas vu la différence avec avant. Ce qui prouve que tout ce qu’on nous vend comme étant réparateur/fortifiant/lissant/galbant, redonnant brillance/force/souplesse… ba ça sert quasiment à rien…

De plus, je n’ai pas non plus galéré à les démêler, même sans utiliser d’après shampoing démêlant. Les brossant plus souvent qu’avant (je vais y venir), j’avais tout bêtement moins de nœuds.

Etape n°1 ter (si si ça s’emploie encore) : brosser, brosser, brosser et toujours brosser !

Bon alors en faite non, j’ai pas hyper bien respecté cette étape. D’une part déjà pour commencer, parce que j’ai les cheveux bouclés. Et quand ils sont propres, si je les brosse… Ça donne rien du tout, mais alors rien du tout du tout, à par une coupe à la Jackson Five (j’exagère à peine). Du coup, j’ai commencé avec un peigne en bois à grosse dent, et je ne les peignais qu’à partir du 3 ou 4 ème jour uniquement le soir, quand le gras commençait à arriver. Puis vers la fin (5ème jour environ), je passais à la brosse en poils pour bien étaler le sébum, toujours avec brossage uniquement le soir. Une fois le sébum arrivé, mes boucles se reforment toutes seules, donc ce n’est plus un problème de les brosser. Mais bon, jusqu’ici, je n’étais pas vraiment satisfaite du résultat…

Bilan de ce (premier) changement : 

  • J’ai réussi à espacer mes shampoings à une fois par semaine en moyenne,
  • Je me suis débarrassée de quasiment tous mes produits cracra (le Lush je m’en suis débarrassé après, mais ça je vous en parlerais dans un autre article),
  • J’ai donc fait de la place dans ma douche (mon copain à plus de produits que moi !),
  • J’ai fait du bien à mon porte monnaie (1 shampoing 1 fois/semaine vs 1 shampoing + 1 après shampoing + 1 masque 2 fois/semaine),
  • Egalement à l’environnement,
  • Et mes cheveux ne s’en sont pas plaint particulièrement (moins de nœuds, pas moins de brillance, pas plus de fourches, toujours de jolies boucles, etc.) !

Alors voilà, pour les débutantes, je dirais qu’il faut commencer par là (avant d’entamer le No-poo pur et dur) :

  1. Espacer ces shampoings progressivement, cela implique de passer par des moments pas très sympas durant lesquels vos cheveux seront « sales » plus longtemps qu’avant. Mais promis, à force de persévérer, vous y arriverez !
  2. Changer de shampoing pour des versions moins agressives avec le cuir chevelu, plus saines pour l’environnement et pour votre santé*. Si un produit ne vous correspond pas (assèche, gratte, ternie, etc.), n’hésitez pas à en essayer un autre. Nous n’avons pas tous les mêmes cheveux et donc ce qui va à l’un, ne va pas forcément à l’autre. Dans tous les cas, ne vous découragez pas !
  3. Brosser ses cheveux plus souvent, si possible soir et matin pour celles qui le peuvent.
  4. Si vos cheveux sont vraiment abîmés, essayer de les couper, au moins les pointes régulièrement pour retrouver plus vite de beaux cheveux, ou carrément une bonne coupe pour celles qui peuvent se le permettre (les cheveux courts bouclés sur moi, c’est vraiment pas top…).

Bon alors ok, j’en vois venir certaines, le low-poo, c’est pas ça. Alors oui, sur internet, j’ai souvent lu que « low poo » consistait à utiliser son après-shampoing en tant que shampoing. Mais bon, moi je l’emploie plutôt dans le sens où c’est utiliser des shampoings moins agressifs, plus doux, plus naturels, bref’ détoxifier notre belle chevelure ! Et je trouve que c’est une bonne alternative pour celles qui ne veulent pas passer au No-poo !

Et vous, vous faite quoi pour vos cheveux ?

* N’oubliez pas, chaque geste compte ! *

 

Vous pouvez aussi aller voir ici, un très bon article pour celles qui débutent !

 

*Si vous voulez savoir si un produit est à peu près « clean », je vous conseille d’aller voir par ici, c’est un site qui, en rentrant toute la composition de votre produit (oui c’est un peu long et fastidieux certes) vous donnera une indication sur le profil de votre produit. Sinon pour débuter, essayer de privilégier les marques avec label (Bio, Nature et Progrès, etc.).

Publicités

5 réflexions sur “L’aventure No Poo (1) – Le commencement

  1. J’ai adoré cet article!! tu expliques très bien. Je connais déjà le principe et la méthode. Je n’ai jamais lavé mes cheveux tous les jours plutôt tous les 3 ou 4. J’aimerais encore espacer les lavages mais avec mon métier ce n’est pas possible….

    J'aime

    • Merci pour le compliment! Dans le prochain article je mettrais quelques astuces pour espacer justement. Tu les connais sans doute déjà mais ça vaut vraiment le coup! J’attends juste encore un mois pour être sûre de ce que je dis 😉

      J'aime

  2. Pingback: L’aventure No Poo (3) – WO et SS | petite plume verte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s